Je ne connais pas la langue chinoise. Lorsque j’ai commencé l’étude du Yi Jing, dans les années 80, la seule traduction disponible se trouvait dans le fameux «livre jaune»: Le Yi King, Le livre des transformations de Richard Wilhelm paru en allemand en 1924 et traduit en français en 1967. Cette première source d’étude, indispensable, m’a beaucoup aidée.

yiking_wilhelm_XS

Très vite, les commentaires d’interprétation du traducteur m’apparurent secondaires et je me suis focalisée sur la traduction du texte chinois qui est déjà une interprétation.
Ce choix n’était pas le plus simple, mais je ne l’ai jamais regretté.

Pourtant les difficultés de compréhension que je rencontrais étaient multiples et plus d’une fois je me suis sentie découragée.
Tout arrêter ou persévérer?
A la suite d’un tirage, j’ai décidé de poursuivre.

Je remarquais que les trigrammes, figures qui forment l’hexagramme, m’éclairaient sur le sens de l’hexagramme lui-même, en rendant les textes un peu moins obscurs.
Approfondissant leur signification, je me suis aperçue que les trigrammes n’étaient pas que des éléments constituants autonomes mais qu’ils étaient révélateurs de la stratégie proposée par les hexagrammes.
Tout ce qui est rare ou vide est important dans la culture et l’art chinois, cela doit être valable pour le Yi Jing. Alors pourquoi ne pas prendre en compte les trigrammes absents.
J’ai donc poursuivi cette analyse.

Les calligraphies ont été réalisées par Sylvie Poncet.

Zhen

J’ai choisi de commencer l’explication des 8 trigrammes par Zhen qui représente l’impulsion printanière. Ce trigramme fait également référence aux orages printaniers qui peuvent être violents, voire effrayants.

zhen_
Définition du Grand Ricci :
tonnerre, soleil levant, le nord est, l’annonce du printemps, ainsi que l’incitation, le pied, le fils aîné

Image naturelle du TONNERRE, en tant que secousse.
Il s’agit d’un mouvement soudain, qui impulse, ébranle et réveille. Il est primordial de le laisser surgir et de le stimuler.
Secousse printanière, starter, ébranlement, mise en route rapide sans tergiversation.
Il est temps de se bouger.
Cette impulsion doit être nourrie pour perdurer.

Dans le taoïsme, ZHEN a une fonction de mise en mouvement de l’énergie primordiale.

Dans le texte du Grand Commentaire du Yi Jing, il est écrit «stimuler les êtres avec tonnerre et la foudre, arroser les avec vent et pluie » (traduction de Catherine Despeux)

Ce trigramme a une grande importance dans la pensée taoïste. Dès l’Antiquité le tonnerre était considéré comme divinité. Plus tardivement, sous la dynastie des Tang (600-900), un empereur proclame que le tonnerre est le signal du réveil de tous les êtres.
Références prises dans le livre de Catherine Despeux «Taoïsme & connaissance de soi» chez Guy Trédaniel

Pour illustrer cette dynamique j’ai choisi le tireur à l’arc, il se calme se positionne, tire, la flèche est partie et pourtant le tireur reste calme.

4xtir_l_arc(18-21)

Lorsque nous aurons parcouru les 8 trigrammes,
je reviendrai sur cette impulsion du tireur.

 

Qian

QIAN : image naturelle du CIEL.

C’est une dynamique qui enclenche initialisation, créativité et vigueur.
Pouvoir germinateur. Il s’agit de yang pur.

_QIAN

Définition du Grand Ricci : les principales figures sont le ciel, le soleil de midi, le sud, l’été, ainsi que la vigueur, la tête, le père.

Comme dans de nombreuses civilisations, le ciel tient une place importante en Chine. Dès le 19è-11è siècle avant notre ère, le ciel était nommé le Souverain d’En Haut. Il était le régulateur des manifestations naturelles.

Le lien entre l’homme et le ciel est prépondérant dans l’histoire chinoise.

Si le sujet vous intéresse, je vous recommande l’excellent livre « Le Ciel » de Tang Yi Jie et Léon Vandermeersch (collection Proches Lointains)

 

Dui

DUI : image naturelle de la BRUME, en tant que mouvement entre ce qui vient d’en bas et ce qui vient d’en haut.

_DUI

Définition du Grand Ricci : les principales figures sont les vapeurs lumineuses, échanger, gaité, bouche.

Parmi les 8 trigrammes, celui-ci est le plus léger. Pourtant son importance n’est pas négligeable, l’échange et le dialogue étant indispensables à l’entente. Peut signifier dialogue intérieur, joyeuse communication, échange éclairé, coopération.

Dans certaines circonstances, échanger permet d’éclaircir la situation ou d’envisager la mise en marche d’une action.
Il est préférable d’être conciliant pour pouvoir communiquer.

_BRUME

Lorsque nous aurons parcouru les 8 trigrammes,
je reviendrai sur le sujet.

(à suivre)

 

Kun

KUN : image naturelle de la TERRE.

Il s’agit de yin pur.

Tout comme le yang a comme dynamique d’initialiser une action, le yin permettra de la matérialiser et de la mener à terme.

_KUN

Définition du Grand Ricci : les principales figures sont la terre, le soleil couché, le nord, l’hiver, ainsi que la docilité, le ventre, la mère.
La traduction de mère doit être prise dans le sens de mère nourricière, avec tous ses attributs, notion de prendre soin, de protection, comme le ventre qui enveloppe l’enfant.
Les grandes qualités du Yin sont l’écoute, la patience, l’empathie, l’accueil, la réceptivité et la disponibilité.
Le Yin n’est pas passif, mais il n’est pas spectaculaire, il s’agit plus d’introspection, ce travail en interne n’est pas visible et pourtant il existe.
Il y a aussi une notion de solitude et de silence.
Il est intéressant de regarder les hexagrammes qui ont kun en trigramme extérieur mais également en trigramme intérieur.
En position interne le point commun est que toutes ces situations requièrent un travail intérieur : écoute de soi, réceptivité, patience et disponibilité permettant ainsi d’être attentif à son ressenti profond.
2 Elan réceptif réceptivité totale tant interne qu’externe.
8 Alliance pour se solidariser il est nécessaire d’être à l’écoute de son ressenti profond.
12 Adversité le temps du repli demande une grande écoute de soi.
16 S’enthousiasmer pour que cette énergie perdure il est nécessaire d’être à l’écoute de soi-même.
20 Regarder pour être capable d’élever son point de vue une introspection est requise.
23 Usure pour lutter contre cette fatigue il est indispensable d’écouter sa voix intérieure.
35 Avancer au grand Jour se mettre en avant malgré les dangers demande d’être réceptif à son ressenti profond.
45 Réunion les risques que comportent cette affluence demandent une grand écoute intérieure. En position externe, ces situations ne comportent ni agressivité ni grand danger, il y a ouverture et disponibilité à ce qui se passe extérieurement.
2 Elan Réceptif il s’agit d’une énergie accueillante.
7 Armée mobilisation défensive et non offensive, demande de rester ouvert à ce qui se passe à l’extérieur.
11 Prospérité ivresse printanière, ici la matérialisation se fait à l’extérieur.
15 Se tenir intensifier la cohésion intérieure demande une empathie vis-à-vis de l’extérieur.
19 Approcher se soucier de ce qui est en devenir requiert patience et réceptivité par rapport à l’extérieur.
24 Retour le prise de conscience de ce qui est encore invisible permet d’être disponible et accueillant à ce qui se passe extérieurement.
36 Lumière Obscurcie identifier les dangers dont on n’est pas responsable tout en restant ouvert à l’autre.
46 Croissance une situation d’enracinement demande de rester réceptif et patient par rapport à l’extérieur.

 

Kan

Image naturelle de la RAVINE, à savoir l’endroit ou la terre manque

KAN-entête

Définition du Grand Ricci :

soleil déclinant, automne, un certain danger, eau, peur frayeur, angoisse, doute, effroi, appréhension, inquiétude, vertige, apprentissage des difficultés à traverser.

Il ne s’agit pas de l’eau en tant que telle, mais en tant que danger, en effet les terribles crues des grands fleuves représentent un danger pour les Chinois, par conséquent l’élément eau est dangereux en Chine.

Les grandes ravines peuvent permettre à l’eau de s’y engouffrer mais fournissent également un accès aux envahisseurs potentiels. Lors d’un voyage en Chine, je me souviens avoir vu un film historique, da
ns lequel une armée ennemie envahissait une province en utilisant ces kan.

Pourtant, il ne faut pas s’inquiéter outre mesure de la présence de ce trigramme, même s’il s’agit du plus critique des 8, car il incite à dépasser ses propres limites.

Imaginons-nous au bord d’un ravin, il est impératif de dépasser cette peur du vide.

Comme pour tous les trigrammes la subtilité de leur définition se définit par la place qu’ils occupent dans l’hexagramme.

 

(à suivre)

Trigrammes

Livre sur le Ji Ying