Sylvie jette un regard sur l’année écoulée.

En octobre, on s’en souvient, Sylvie a questionné le Yi Jing sur l’attitude à adopter lors d’une rencontre qui pouvait se révéler houleuse.

Or la séance en question s’est bien déroulée. Prenant en compte la réponse du Yi Jing, Sylvie n’a pas essayé de faire passer ses idées en force (ne pas forcer les choses) et ne s’est pas hasardée à lancer des propositions (ne rien précipiter). Sur le moment ce ne fut pas chose facile. Plus d’une fois elle a dû se retenir d’intervenir et d’aborder de front les autres participants (rester accueillante dans une situation de blocage) au risque d’une escalade verbale qui aurait pu dégénérer (se détacher de toute mesquinerie et rester dans l’empathie).

Plusieurs semaines après cette réunion elle reconnaît que son attitude était la bonne. Le désaccord est loin d’être résolu, mais la situation ne s’est pas dégradée et les portes restent ouvertes. Sylvie n’a évidemment pas renoncé à ses idées mais la consultation de Yi Jing lui a permis de considérer sous un autre angle les événements et les situations qui en découlent (reconnaitre les signes du changement et ne pas s’y opposer).

Désormais elle a décidé d’adapter sa stratégie.

Livre sur le Ji Ying